Tour du Monde en 300 jours

                                            ???????“??....??”??................AROUND THE WORLD...............?? ??....??
 

53 - Incertitude

                      C'est la fin de la journée...je viens d'accompagner Adc à la gare d'où il part vers Kuala Lumpur puis Paris et enfin Madagasar pour un séjour de 2 mois.
                       Notre dernière soirée a été très sympathique : mon fils avait fait quelques courses et rapporté de quoi régaler nos palais français : du camembert, du jambon cru, beurre, fromage blanc, sucre, bananes, raisin (le luxe !), du chocolat, des jus de fruits et même une bouteille de vin que nous n'avons pas pu ouvrir faute de tire-bouchon ! Alors que je me sentais faible et très fatiguée, avec l'impression de ne rien pouvoir avaler, j'ai fait un éffort pour ne pas attrister mon fils et voilà que les forces et le moral sont revenus comme par magie !
                        Cette nouvelle vitalité m'a aidée à maîtriser mon émotion quand il a fallut quitter mon "petit dernier" partant vers l'inconnu en solitaire avec l'incertitude  au sujet des suites de son paludisme et de sa dengue, car je me doutais bien qu'il ne continuerait pas ses soins...Madagascar fait malheureusement partie des zones impaludées de la planète.
                        -  (j'étais loin de me douter à cette époque, que, 5 ans plus tard, il épouserait une jolie petite Malgache (rencontrée en france !) et me donnerait 3 magnifiques petits métis venus s'ajouter aux 3 Franco-Sénégalais et 2 franco-Filippins de mon fils aîné,  plus les 9 "petits Blancs" à partager entre mes 2 filles ! Eh oui ! 17 petit-enfants au total 5 ans plus tard ! Toutes ces couleurs dans ma descendance, c'est un merveilleux cadeau de la vie pour une voyageuse comme moi ! - Fermons la parenthèse).
                         Le train s'ébranle...derniers regards vers mon fils chéri... 
Avant de rejoindre l'hôtel, je me rends au Cyber pour consulter les prix de billets retour vers la france. Je suis désespéréee à l'idée de stopper ce Tour du Monde mais je me sens fragile comme je ne l'ai jamais autant été de ma vie, tant dans mon moral que dans mon physique. Moi qui étais si vaillante au départ, je me retrouve craintive dans ma solitude. Il me reste encore la moitié du monde à parcourir : j'ai perdu ma belle confiance, en un mot : j'ai peur !!! 
Je consulte les sites de voyages et m'apprête à faire ma réservation pour Paris.
Au moment du "clic" définitif, je fonds en larmes devant mon PC (heureusement, nous sommes dans de petits boxes: personne ne me voit). NON ! je ne peux pas renoncer à mon rêve ! c'est trop dur ! J'arrête tout, clôture la session et quitte le cyber...On verra demain ! Je me couche en espérant trouver rapidement le sommeil.
Mais non : je cogite...Et soudain, une lumière se fait dans mon cerveau :"Après tout, j'ai 5 semaines devant moi pour revenir à Singapour et continuer mon périple avant le prochain avion de Bali à Darwin (Australie). Pourquoi ne pas faire un rapide Aller-Retour en France pour seulement 400 € (à cette époque ), le temps de reprendre des forces en famille... Tous mes nuages s'en vont d'un seul coup ! Je me rhabille et retourne aussitôt au Cyber. Il est 22 h passées, le jeune gérant sourit avec un peu d'étonnement...Je commande mon billet électronique, me le fait imprimer, et voilà : je pars le 16 février pour Paris, puis TGV vers la Province. C'est fou comme cet espoir (qui ne va peut-être pas se réaliser) de pouvoir continuer mon Tour du Monde, me donne la force de partir. Et c'est là où, parfois, je n'arrive pas à "me suivre" : pourquoi ce besoin de rentrer en France pour repartir après ? Le plus étonnant c'est que, depuis cette décision, j'ai l'impression d'avoir déjà retrouvé la forme physique et le moral ! Je sillonne la belle Cité-Etat dans tous les sens, à pieds ou en métro. Depuis notre séjour forcé et les soins attentifs du personnel du "Tan Tock Seng", cette ville est devenue pour moi une sorte de ville-refuge à laquelle je me suis fortement attachée et où je retournerai plusieurs fois par la suite avec beaucoup de plaisir. Chose d'autant plus surprenante pour moi qui suis une assoiffée de Nature et de silence, amoureuse de la Forêt Amazonnienne...Allez comprendre !
                          
                                             A suivre...































 



Créer un site
Créer un site